Chargement en cours ...
Amway logo
Passer au contenu principal

Chikodili Odinakachukwu

Chikodili Odinakachukwu

Récipiendaire de la Bourse commémorative Jere et Eileen Dutt

Université Ontario Tech

Les parents de Chikodili Odinakachukwu lui ont enseigné une importante leçon : savoir, c’est pouvoir. « Chaque occasion est un moyen d’apprendre », explique Chikodili. « Soyez toujours un élève. Ne cessez jamais d’apprendre. » 

Cette idée a une signification particulière pour elle. Née dans une tribu nigériane qui accorde la priorité à l’éducation des hommes plutôt qu’à celle des femmes, Chikodili a compris que ses parents allaient à l’encontre des attentes pour donner une éducation égale à leurs trois filles et à leurs trois fils. C’est pourquoi elle s’est sentie plus tard habilitée à poursuivre des études collégiales, et à se rendre jusqu’en Ontario, au Canada, pour y parvenir.

« Lorsqu’il s’agit d’éducation, vous tenez à faire un très bon investissement et obtenir un bon rendement », raconte Chikodili. « Le système était plus solide et les possibilités plus grandes pour moi au Canada. »

Être une étudiante internationale loin de sa famille, de ses amis et de tout ce qu’elle savait n’était pas chose facile. Chikodili a dû relever des défis comme les restrictions en matière d’immigration, les droits de scolarité, et le fait d’être une femme dans le domaine de l’ingénierie, un secteur dominé par les hommes. Mais elle était déterminée à poursuivre ses rêves. « J’ai refusé de céder à ces limites. Je me suis plutôt battue plus fort pour atteindre mes objectifs. »

Elle a aidé d’autres personnes en cours de route. Chikodili est devenue mentor auprès d’autres étudiants en ingénierie et s’est jointe à la Women in Engineering Sub-Society de son établissement. Par la suite, elle a fait du bénévolat à titre d’adjointe aux programmes internationaux, aidant d’autres étudiants à faire la transition vers la Ontario Tech University. « C’est devenu ma façon de redonner à ma communauté et d’aider les étudiants internationaux à recevoir un meilleur soutien. » « De même qu’on me donnait, je donnais aussi. »

Chikodili a récemment obtenu un diplôme en génie mécatronique, un domaine qui combine la robotique, l’informatique et d’autres systèmes pour résoudre des problèmes. Elle est prête à continuer de donner en retour par d’autres moyens.

« Là d’où je viens, le système d’alimentation électrique n’est pas stable, explique-t-elle, et l’accès à des choses comme la technologie et Internet n’est pas fiable, des choses que beaucoup de gens tiennent pour acquises. Je souhaite utiliser ce que j’ai appris pour, un jour, améliorer l’infrastructure. »

Chikodili est également motivée à responsabiliser les autres et à aider les gens à se relever ensemble. « Cela peut se faire partout, peu importe l’industrie, précise-t-elle. « Peu importe où je me trouve, je sais que je pourrai contribuer de façon positive. »

C’est exactement la raison pour laquelle Chikodili adore être une PCI. Pendant la pandémie de COVID-19 où régnait l’incertitude, Chikodili a lancé son commerce pour gagner de l’argent et trouver une certaine stabilité. Mais elle a fini par recevoir encore plus.

« En entrant dans un environnement axé sur l’esprit d’équipe où tout le monde se souciait vraiment de l’autre, on se sentait de nouveau comme une famille. Je peux aider des gens comme moi qui cherchent et qui ont un rêve. »    

Chikodili sait que les leçons qu’elle a apprises de ses parents, de son école et de son commerce l’amèneront loin, et que cette bourse y contribuera. « Merci aux Familles Fondatrices PCI. « Je suis très émue et très reconnaissante. »

Famille Fondatrice | Jere et Eileen Dutt

Nous sommes heureux d’appuyer Chikodili à titre de boursière cette année. La force dont elle fait preuve pour surmonter les défis et la vision qu’elle adopte pour améliorer les choses pour ceux qui la suivront devraient être un exemple pour nous tous.

– La famille Dutt